MOVIE NEWS

The Walking Dead Épisode 1010: Stalker Spoilers

Spoilers pour Les morts qui marchent Saison 10, épisode 10, "Stalker" passé ce point.

Le temps était, même si vous n'aviez pas lu le matériel source de la bande dessinée, vous pouviez déterminer exactement qui mourrait – et ne mourrait pas – Les morts qui marchent, en fonction de leur popularité. Comme un match de catch de la WWE, les acclamations des fans maintiendraient apparemment leurs personnages préférés en vie, enveloppés dans ce qui est devenu familièrement connu sous le nom d '«armure de complot».

Daryl Dixon (Norman Reedus) n'allait jamais mourir, car il était fondamentalement le Mickey Mouse de Les morts qui marchent, son visage sur toutes les marchandises. Rick Grimes (Andrew Lincoln) était le personnage principal des bandes dessinées, donc il n'allait nulle part non plus. Michonne (Danai Gurira), Carol (Melissa McBride), Maggie (Lauren Cohan)… Même le méchant Negan (Jeffrey Dean Morgan) étaient tous en sécurité comme maisons. Quel que soit le danger dans lequel ils se trouvaient, à quel point entouré par les morts-vivants titulaires, l'intrigue se tordait et se retournait pour leur permettre de s'échapper vers une sécurité (relative).

Ensuite, les choses ont commencé à changer. Carl Grimes (Chandler Riggs), un personnage qui n'aurait absolument pas dû mourir, est décédé. Les morts qui marchent les bandes dessinées ont mis fin à l'histoire de Rick – et à la fin du livre, à peu près au même moment où le personnage a "disparu" dans la série (ne vous inquiétez pas, il sera de retour pour trois films). Un saut dans le temps a conduit à des départs soudains comme Maggie et à de nouveaux statuts / coiffures pour d'autres personnages. Soudainement, Les morts qui marchent se sentait à nouveau dangereux.

À l'inverse, les décès, lorsqu'ils se sont produits, ont commencé à donner l'impression qu'ils importaient plus, se concentrant moins sur la valeur du choc et plus sur la motivation du personnage. Cela semblait rappeler le début de la série, que vous deviez vous accrocher à vos personnages préférés, car vous ne saviez jamais quand une heure serait leur dernière.

Malheureusement, l'épisode de cette semaine – tout en étant tendu et comprenant une grande action – était un grand pas en arrière dans le territoire de l'armure de l'intrigue, alors que plusieurs personnages nommés arrivaient au bord de la mort; seulement pour survivre miraculeusement.

Il y a deux trains qui circulent dans l'épisode: le premier est Daryl essayant de retrouver une entrée alternative au système de grottes dans lequel deux de ses membres de l'équipe ont été enterrés; l'autre, l'immense Whisperer Beta (Ryan Hurst) se déplaçant dans le quartier apparemment sûr d'Alexandrie, éliminant systématiquement les résidents afin de déclencher une panique zombie.

Dans les deux intrigues, beaucoup de gens meurent. Daryl va Rambo, se faufilant à travers les bois avec son couteau et son arbalète et massacrant les Whisperers à la peau de zombie, un par un, jusqu'à ce qu'il se retrouve dans une confrontation sanglante avec le chef Whisperer et Negan-sexer, Alpha (Samantha Morton). La bêta, comme mentionné, tue un tas d'Alexandriens, dont plusieurs qui (aucune insulte aux acteurs) sont vaguement reconnaissables, mais pas assez pour avoir fait une sorte d'impression.

Mais chaque fois que l'un de nos acteurs principaux est mis en danger de mort, ils s'en sortent, ce qui signifie que personne «important» ne meurt. Ne vous méprenez pas: je préfère les personnages ne fais pas mourir. Bien que Les morts ambulants et d'autres spectacles surnaturels ont des moyens de contourner ce genre de chose (flashbacks et séquences de rêve, par exemple), tuer un personnage met fin à son histoire. C’est loin d’être aussi intéressant que de les mettre en danger, ou à travers l’essor émotionnellement. Le problème c'est que ça arrive tellement sur cet épisode, ça commence à se sentir un peu idiot.

Le combat d'Alpha et Daryl est, comme vous pouvez l'imaginer, épique. Ils se tailladent et se frappent mutuellement jusqu'à ce qu'ils soient tous les deux meurtris et meurtri, près de la mort sur le sol d'une structure de type entrepôt / grange. Daryl a été poignardé à la jambe. Alpha à travers l'épaule. Daryl s'est fait couper l'œil et peut à peine voir. Ils sont tous les deux tellement endommagés qu'ils ne peuvent même pas se lever pour finir l'autre. Et en vient nul autre que la fille d'Alpha Lydia (Cassady McClincy). Elle s'accroupit devant Alpha, qui dans sa chanson chantante, la voix de bébé oiseau, dit à sa fille de la tuer, qu'il est temps de monter et de diriger les Whisperers. Il y a même un moment où il semble que Lydia pourrait y penser, avant qu'elle ne laisse finalement Alpha là-bas, ramasse Daryl et qu'ils clopinent. Plus tard, Daryl demande pourquoi elle n'a pas tué Alpha, auquel Lydia riposte, pourrait-il tuer son propre père violent? Et du côté d'Alpha, elle termine l'épisode avec Whisperers autour d'elle, roucoulant qu'elle va maintenant monter plus haut qu'avant.

Franchement, cela aurait pu être correct s'ils étaient les seuls non-morts de l'épisode … Daryl et Alpha étant également appariés, cela a du sens, et les choses se marient bien avec Lydia choisissant son nouveau mentor plutôt que sa mère abusive. Aurait-il été excitant de voir Alpha mourir «trop tôt», et être remplacé par la Beta beaucoup plus vicieuse, comme dans les bandes dessinées? Sûrement. J'ai aussi quelques chicanes avec la façon dont les "pas mieux que les animaux" Whisperers étaient comme "cool, Alpha peut à peine marcher, laissez-la continuer à nous conduire." Mais en soi, c'est une armure de complot, mais ce n'est pas aussi beaucoup d'armure de complot.

Le problème est qu'il vient de concert avec le scénario d'Alexandrie, qui trouve que le méchant imparable du film slasher Beta a à plusieurs reprises la chance de tuer, par exemple, Rosita (Christian Serratos), qui a fait des cauchemars à propos d'être attaqué; et se termine avec les deux échappant à Scot gratuitement. Même chose quand la jeune Judith Grimes (Cailey Fleming) tire Beta à travers une porte – le moment le plus cool de l'épisode – seulement pour qu'il porte un gilet pare-balles … Une armure littérale, dictée par l'intrigue.

En fin de compte, à part (encore une fois) secouer les bons gars au plus profond de leur cœur, l'attaque de la bêta ne fait pas grand-chose. Il est plein de visuels sympas, comme le style zombie émergent Beta d'une tombe qui cache un passage secret dans l'enceinte. Mais le coût est relativement faible, du moins pour le spectateur constant (il est assez élevé pour la femme blonde Beta assassinée dans une cellule de prison).

Pour être clair, le problème n’amène pas les personnages au bord de la mort; c'est qu'ils sont dans des situations où il n'y a aucun moyen apparent pour eux de survivre… Et puis miraculeusement, ils le font de toute façon. Une chose similaire s'est produite le dernier épisode avec Jerry (Cooper Andrews), qui était coincé dans une caverne avec des zombies mordant son piedet il s'en est sorti vivant et bien. Je ne pense pas que de toute façon je voulais que Jerry meure, il est trop aimé. Mais si vous allez laisser le gars un peu plus lourd comme le dernier à ramper à travers un minuscule tunnel et qu'il est entouré de zombies, c'est tout pour lui; ou devrait l'être. Sinon, si le casting principal peut sortir de toute situation, les enjeux sont partis.

Allons-nous perdre des personnages majeurs d'ici la fin de la saison? Presque sûrement. Les jours de Michonne sont comptés, et d'une manière ou d'une autre, la guerre des chuchoteurs va probablement se terminer avec Alpha et / ou Beta morts. Mais si cela continue et que l'armure de l'intrigue ne tombe pas, ce sentiment de risque, de danger, d'excitation disparaîtra à nouveau de Les morts qui marchent; et il ne nous restera plus que des chocs et des zombies.

Les morts qui marchent diffusé le dimanche sur AMC à 9 / 8c.

Où regarder Les morts qui marchent

.

Tags

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Close
Close