FeaturedFood & DrinkNPD

Les scientifiques de la boulangerie augmentent la teneur en fibres en utilisant des flux de déchets alimentaires

Les scientifiques de la boulangerie de Campden BRI ont considérablement amélioré la teneur en fibres des enveloppes de tortillas en utilisant des flux de déchets alimentaires.

Les scientifiques ont remplacé 20% de la farine ordinaire présente dans une tortilla traditionnelle par de la poudre de peau de courge butternut, augmentant ainsi les fibres de la tortilla de 97%.

En plus de fournir aux consommateurs des moyens plus faciles d'augmenter la teneur en fibres de leur régime alimentaire, cette approche peut également permettre aux fabricants de réutiliser et de réduire le gaspillage alimentaire.

Le projet "Réduction des calories et valorisation des fibres", financé par les membres de Campden BRI, vise à exploiter le flux de déchets alimentaires pour incorporer des aliments riches en fibres dans les produits.

Dans ce cas, l'équipe de recherche a créé la poudre emballée en protéines en broyant des pelures de courge musquée fournies par Barfoots of Botley, membre de Campden BRI.

Il existe un besoin urgent d’approches novatrices comme celle-ci, qui renforcent la teneur en fibres des produits alimentaires courants. En moyenne, les Britanniques ne mangent pas assez de fibres.

Pour remédier à ce problème, les scientifiques de la boulangerie testent actuellement différents types de fibres commerciales à différentes concentrations dans une base de pizza, une sauce tomate et des boulettes de viande, tout en évaluant les caractéristiques pouvant affecter la qualité du produit ou l'acceptabilité du consommateur.

Tags

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Close
Close